Qui nous sommes


Celles et ceux qui sont font vivre Adaptation Radicale (AR).

Carmen CASTAGNA

image carmen1.jpg (26.3kB)
Lilloise et retraitée depuis quelques années, je consacre mon temps libre à des actvités partagées dans mon quartier et au sein de plusieurs associations écologiques. J’ai cofondé le groupe local lillois d’Adaptation Radicale avec Julien et quelques autres et participé activement aux échanges sur le mattermost. Depuis quelques temps je me recentre sur les projets plus locaux, je m’y sens plus utile que dans le monde virtuel. Je m’occupe entre autres des cercles de parole sur l’éco-anxiété et d’un projet d’habitat groupé dans la région.

Je n’ai plus beaucoup d’illusions sur nos capacités collectives à éviter des effondrements qui vont engendrer beaucoup de souffrances, mais j’essaie de ne pas baisser les bras et d’apprivoiser cette perspective de fin d’un monde et de ma propre fin qui se rapproche inexorablement, en cultivant la joie de vivre et de partager…

Isabelle CLEP-GUETNY

image isa1.jpeg (48.0kB)
Passionnée d’écologie, j’en ai finalement fait ma profession et créé à deux, en Sarthe, notre entreprise solidaire et engagée pour la préservation des pollinisateurs sauvages et la conception de paysages régénératifs et nourriciers. Je suis membre du mouvement biorégionaliste de l'Archipel du Vivant.

L’Adaptation Radicale est pour moi un chemin permettant d’appréhender avec bienveillance, entraide et justice sociale les grands bouleversemets en cours, afin de retrouver une place sobre sur notre planète et respectueuse des autres que humains.

Chez AR, je cogite sur l’inclusivité des outils numériques et leur visée low-tech. Je gère les publications de ce yeswiki.

#mumde5ennoiretblanc #ruralité #antispychiatrie

Lilas COURTOT

image lilas1.jpeg (53.1kB)
Toulousaine pendant plus de 25 ans, argentine d’adoption 6 mois et londonienne presque 3 ans. Le fait de bouger et de vivre des expériences très différentes m’a permis de remettre pas mal de choses en question et de comprendre que le mode de vie occidental ne me convenait pas.

Curieuse du monde qui m’entoure et très touchée par les inégalités et l’injustice, je cherche à avoir des impacts positifs et à trouver une juste place dans ce monde. Je réfléchis actuellement à l’endroit et à la manière dont j’aimerais vivre. Passionnée par la nature, les animaux et les sciences, en particulier la santé mais aussi les low-tech et le biomimétisme.

La lecture de « Comment tout peut s’effondrer » a déclenché une vraie prise de conscience et envie agir. Je pense que c’est par la déconstruction, l’acceptation, l’empathie et l’intelligence collective que l’on arrivera à adapter nos sociétés, les rendre plus viables et égalitaires, d’où mon implication dans AR.

Alain GARCIA

image alain_vert.jpg (63.9kB)
J'aurai 70 ans en avril 2024 (je ne suis pas un perdreau de l'année et ne souffre pas d'amnésie ornithologique, je constate comme d'autres l'effondrement de la biodiversité...).

Retraité depuis fin 2015, basé en Dordogne.

Je me consacre à ma passion pour la nature, je suis administrateur de la LPO Aquitaine et Vice-Président d'une association locale qui fêtera ses 10 ans en 2024 : Le Collectif Transition du Périgord Noir.
J'ai rejoint AR sur le dossier de la TRAAC.


Julien LECAILLE

image julien1.jpeg (58.0kB)
48 ans, basé à Lille, et avec quelques années d’engagement dans les questions d’environnement dans le Nord et le Pas de Calais...

Mes spécialités, ce sont les usages du numérique et l’intelligence collective. Vous pouvez me retrouver aussi chez Virage Energie ou dans l'écosystème d'innovation ANIS-Catalyst, ainsi que dans la coopérative Optéos.

Ce qui m’a plu dans la démarche d’Adaptation Radicale, c’est le fait d’aborder explicitement la question du renoncement, et par le biais d’un questionnement pour ne pas multiplier les injonctions.

#communs #coopération #sobriété #résilience


Nadège PERINO-CHINCHIN

image nadege1.jpeg (49.9kB)
44 ans, mariée et maman de deux enfants. Ai changé de vie il y a deux ans pour retrouver du sens après une invalidité me laissant du temps pour penser et panser sa vie. Investie dans le zéro déchet populaire et inclusif, auprès de centres sociaux, MJC, collectifs citoyens, solidaires et politiques. Ai créé la chaîne Youtube Les Tisserand.e.s ainsi que le mouvement La Voix qui Lie, projets qui débutent juste et n’ont pas encore pris leur envol.

A AR depuis plus de deux ans et, récemment, créatrice pour AR de la campagne Joyeux Renoncement.

A la lecture de "Comment nourrir l'Europe en temps de crise", l'évidence d'un tout systémique fragile et dangereux a fait naître en moi une soif de "mieux". Un désir profond de réfléchir à cet/ces effondrement(s) malheureusement probable(s) et aux conséquences impressionnantes qu'il m'a fallu apprivoiser. L'humanité peut et sait faire différemment, en respectant le Vivant dont elle fait partie et sans tout détruire. AR a été là pour m'accueillir avec mes questionnements intimes et depuis, m'aide à échanger et à m'adapter le plus sereinement possible (même si l'avenir sera jonché de périodes dures et traumatisantes).

Daniel RODARY

image daniel1.jpg (21.1kB)
J’ai 52 ans, papa de 2 ados de 16 et 19 ans avec ma compagne allemande. Basé en Allemagne après une enfance en Algérie, France, Niger et sur un voilier en méditerranée, j’ai été formé en écologie au Québec, et hiverné et étudié les manchots empereurs en Antarctique.

Vulgarisateur sur le changement climatique et les ressources depuis 2007 à l’équipe Cousteau puis dans l’association qui a introduit le biomimétisme en Europe, je suis maintenant plutôt maraîcher et planteur d’arbres en agroforesterie, en Haïti, au Mexique, Inde et France. J’ai passé 10 ans en éco-village, en Ardèche et en Inde, et suis en contact et en phase avec la collapsologie depuis « Comment tout peut s’effondrer » en 2015.

Touché au cœur par l’article Deep Adaptation en 2019, qui pour moi rappelle l’urgence de changer de vie, de commencer au plus vite à penser comment conserver ce qui nous tient vraiment à cœur de notre civilisation, j’ai fondé avec des amis Deep Adaptation Auroville en Inde, puis rejoint le petit groupe qui a commencé l’Adaptation Radicale en France en 2020 avec Julien Lecaille, Xavier Verzat et d’autres.


Nicolas STAMPF

image nicolas1.jpeg (17.0kB)
Basé en région parisienne, je suis facilitateur et coach en efficacité opérationnelle et environnementale avec une forte inclination personnelle pour les approches systémiques du changement.

Je réfléchis à un Manuel de Transition Systémique pour permettre à un collectif de concevoir son plan de transition (en appliquant les 4R de l’Adaptation Radicale) afin de mettre en place le nécessaire pour traverser les crises à venir (climat, biodiversité, eau, énergie, ressources abiotiques, etc.) et construire “l’après”. En guise de teaser, je conçois également une Fresque de l’Adaptation Radicale qui aborde les premiers sujets du manuel.

Je fais également partie de l’équipe technique AR pour l’administration du serveur.


Xavier VERZAT

image xavier1.jpg (24.4kB)

J’ai 65 ans et j’habite depuis peu au coeur des Vosges. Je m’intéresse depuis 4 ans à l’Adaptation Radicale. L’article fondateur de Jem Bendell de 2018 s’appuie sur les données scientifiques et pose aussi des questions éthiques et politiques cruciales : comment nous soutenir mutuellement pour regarder en face notre réalité, la menace existentielle sur nos vies et sur l’humanité ? Et prendre en compte concrètement les souffrances déjà présentes pour toute une partie des terrestres, des humains ?

La priorité pour moi, apprise depuis 1990 en marchant avec le Quart Monde : se mettre dès aujourd'hui aux côtés des plus défavorisés, exposés aux canicules, aux sécheresses, à la faim, mais aussi au mépris et à l’oubli, et chercher avec eux, avec elles, comment faire face ensemble. Un exemple : Atelier chercheurs/praticiens/militants Quart Monde à Grenoble en juin 2022


La carte des membres


137 item(s) corresponding to your filters
Cartographie membres

MAJ du 29/03/24