Cadre de sécurité relationnel pour les réunions des cercles de l'AR


Le cadre de sécurité suivant, travaillé en sous-groupe, a été adopté. Il sera valable pour les réunions des Cercles. Pour le reste des échanges, notamment sur le Mattermost (voir la Gare Centrale), il faudra adapter le Cadre :

1- Respect, bienveillance et attention envers l'autre sont attendus
2- Appliquer les principes de bienveillance, respect, suspension du jugement, authenticité, équivalence (chaque expression compte à « égalité de dignité »)
3- Pour demander la parole : une personne qui souhaite parler met son prénom dans le t'chat (les personnes n'ayant pas accès au t'chat le signale en début de réunion et une autre modalité est convenue pour la durée de la réunion)
4-Être clair.e avec son intention avant de prendre la parole : je parle pour alimenter le débat collectif, les enjeux de la question traitée et pas pour défendre mon point de vue personnel.
5- Le t'chat peut être utilisé pour s'exprimer avec intention sur les questions traitées mais pas pour discuter d'autre sujets que la réunion ou donner son opinion personnelle...
6- On cherche à "parler au centre" : à parler à tous, à se mettre au service de l'objectif du point que l'on traite, à éviter les discussions d'opinion, à parler au groupe et pour le groupe. - Pas de ping-pong d'idées et d'opinions, ne pas accaparer les échanges, offrir l’essentiel (parole concise), on évite les digressions.
7- Ménager des espaces de parole pour celleux qui parlent moins facilement : offrir la possibilité d'expression à celleux qui ont peu parler sur chaque sujet abordé.
8- Toute parole est écoutée complètement, sans interruption et avec attention
9- Chaque prise de parole est terminée par un signal connu de tous les présents (type "j'ai dit")
10- On utilise le "je" (=pas "on", "nous" ou "tout le monde") pour s'exprimer, on parle de son expérience directe
11- Les temps de silence sont acceptés et bienvenus, tout comme le fait de marquer une pause pour une grande respiration avant de s'exprimer.
12- Pas de rupture ou agression actée : on convient collectivement de ne pas ne pas crier, faire peur ou intimider, menacer de partir ou d'autre chose, juger violemment etc, et ne plus participer à la discussion ensuite, rompre la relation. C'est-à-dire placer les autres dans une situation où ils ne peuvent pas répondre à ce qu'on vient de faire.
13- Confidentialité des débats, à l'intérieur du cercle ou de la réunion concernée . En particulier on peut citer des arguments ou des points évoqués hors du cercle si nécessaire mais pas leur auteur, et ne pas diffuser des partages personnels qui auraient été livrés dans la réunion.
14 - Posture responsable - confiance dans le groupe :
Chacun est responsable d'arriver à l'heure aux réunions, de s'être renseigné sur les documents, les propositions soumis à l'ordre du jour, etc... pour ne pas perturber par des retours en arrière dans les discussions, les prises de décisions, etc... lors des réunions.
Lorsque l'on participe à une prise de décision, une fois prise, on assume son choix (exprimé ou non) sans revenir dessus, on fait confiance au groupe.