Un total de 14 pages ont été trouvées avec le mot clé ARf-infos.
compromisouradicalitelemouvementecoloche_arton18294-c147f.jpg
Accès public, Une, ARf-infos
Date mise en ligne 24.10.2021 - 10:39

Compromis ou radicalité, le mouvement écolo cherche sa stratégie

Résumé Alors que l’écologie a été propulsée au cœur du paysage politique et médiatique cette année, et que les mouvements écologistes s’étoffent, des débats stratégiques se posent. Comment discuter avec le gouvernement ? Comment parler aux classes populaires ? Reporterre lance la discussion. Enquête.
Billet Bon l'enquête de Reporterre date d'il y a un peu plus de deux ans... mais elle prend sens dans l'agitation médiatique (et politique) de ces dernières semaines , qui enfonce le clou de la radicalité / enjeux "écologiques"...
Voir ici l'article : https://reporterre.net/Compromis-ou-radicalite-le-mouvement-ecolo-cherche-sa-strategie
Mots clés
copblahblahblah_du-bla-bla-bla,-un-grand-cirque_,-pour-les-jeunes-militants-rassembles-.png
Accès public, Une, ARf-infos
Date mise en ligne 26.11.2021 - 16:30

COP BLAH BLAH BLAH

Résumé Le "Pacte de Glasgow" ne convainc pas. Après la conclusion d'un accord samedi à la COP26 qui se tenait dans la ville écossaise, la militante suédoise Greta Thunberg a déploré que la conférence se soit résumée à du "bla, bla, bla", reprenant des accusations qu'elle avait déjà adressées aux dirigeants du monde.
Billet https://www.bfmtv.com/environnement/climat/pour-greta-thunberg-la-cop26-s-est-resumee-a-du-bla-bla-bla_AD-202111130275.html

https://www.20minutes.fr/planete/3171327-20211113-cop-26-greta-thunberg-conference-resumee-bla-bla-bla

ce qui confirme les craintes anticipées déjà exprimées au début de la COP26 : https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/cop26/cop26-du-bla-bla-bla-un-grand-cirque-pour-les-jeunes-militants-rassembles-au-royaume-uni_4832949.html

Et cet article qui dit la déception du Président de la COP26 à sa signature : https://www.huffingtonpost.fr/entry/cop26-emotion-de-son-president-alok-sharma-decu-par-le-pacte-de-glasgow_fr_61904623e4b0c621c5cdcbd9

et encore et encore :
- Cop26 : Greta Thunberg a fait le meilleur résumé du Pacte de Glasgow : bla, bla, bla... : https://www.huffingtonpost.fr/entry/cop26-greta-thunberg-a-fait-le-meilleur-resume-du-pacte-de-glasgow_fr_61903535e4b06c5987c85a89
- https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/greta-thunberg/cop26-le-bilan-de-la-conference-mondiale-sur-le-climat-est-tragique-juge-delphine-batho_4846223.html
- Réchauffement climatique : voici à quoi il faut s'attendre avec la hausse estimée à 2,7 °C après la COP26 : https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/rechauffement-climatique-voici-a-quoi-il-faut-s-attendre-avec-la-hausse-estimee-a-2-7-c-apres-la-cop26_4845901.html
- COP26 : le gâchis et la déception d’un accord minimal : https://reporterre.net/COP26-le-gachis-et-la-deception-d-un-accord-a-minima
Mots clés
echosduwebpapotageletissagedelareconci_webpapotage.jpg
Accès public, Une, ARf-infos
Date mise en ligne 31.10.2021 - 11:38

Echos du Webpapotage - Le tissage de la réconciliation

Résumé Echos du Webpapotage du 14 octobre. Encore une belle soirée toute en douceur, dans une "énergie féminine" comme a pu le remarquer Lorenzo. Nous étions 6, Alex, Christel, Christelle, Cindy, Lorenzo et moi. 4 nouvelles personnes arrivant à AR et découvrant au détour des informations qui circulent sur les réseaux , et venues là pour en savoir plus, avoir confirmation de ce qui résonnait à la lecture des pages de notre site Web.
Billet
  • Alors après un tour de présentation , nous avons pu parler des 4R , de la manière dont cela pouvait résonner pour les uns et les autres... Les premiers échanges ont montré comment parfois après des années d'incubation de la situation, des cheminements intérieurs enclenchés au détour d'une "révélation" en forme de choc de résonnance , sur l'impossibilité de continuer cette consommation débridée de ressources et d'énergie ; il fallait changer son mode de vie, remettre les choses à plat, faire le tri, se recomposer une vie plus vivable, plus durable et surtout plus désirable. Alors l'envie et la nécessité de "bifurquer" se fait jour. Là les choses peuvent s'accélérer, des choix se faire, une autre manière de penser le "renoncement" . Mais des questions restent, comment et avec qui ? Là alors ce travail des Tisserands dont on a beaucoup parlé , résonne aussi comme la chose la plus essentielle mais aussi la plus difficile a pu résumer Christel. Comment faire et nourrir ces liens ?
  • L'importance des groupes locaux est bien apparu au détour des questions et des échanges. La cartographie des membres apparait bien là comme un point de départ pour redessiner la carte de nos "vies bifurquées". La "magie" du webpapotage opère là , dans ce moment où il est possible de sentir ainsi que nous ne sommes pas seuls, que le mycelium de l'adaptation qui se propage d'abord à la racine de notre être nous permet de nous connecter à d'autres -nous, Alors comme a pu le dire magnifiquement Cindy , on peut réussir à s'inspirer de ce que font les autres, apporter nos propres idées, et expérimenter d'autres manières d'être vivant au monde. Là aussi il y avait de la résonnance avec ce que propose l'AR de faire ensemble pour produire des réponses qui ne sont pas déjà toutes faites, et ajuster par l'expérience partagée.
  • L'interrogation était aussi sur en quoi l'AR peut se différencier d'autres mouvements de la Transition... Grande question où chacun ici peut avancer des éléments de réponse en fonction de ses sensibilités. Pour ma part j'ai pu dire , redire, toute l'importance de l'accueil bienveillant de la diversité pour composer avec ceux qui ne pensent pas comme nous, et qui sont aussi des êtres au monde avec lesquels il est important de se "réconcilier". Sur cet enjeu et cette difficulté à opérer la réconciliation , il y avait convergence.
  • Le tour de départ, "avec quoi on part" , a pu montrer une nouvelle fois que la curiosité de l'AR n'était pas déçue, que l'envie était de revenir au Webpapotage et de cheminer sur les canaux de l'AR... Bienvenues, Cindy, Chrsitelle, Christel et Alex.
  • Le prochain webpapotage : voir ici dates webpapotage

Ecologie radicale

Site Web http://
Accès public, ARf-infos
Type de ressource Site web ressource, Fiche thématique
Description Depuis quelques temps le mot "radical" s'articule avec le mot écologie.
Cependant pas sûr que tout le monde entende le mot de la même manière.

Repartons du nom de notre mouvement AR, traduit de l'anglais Deep Adaptation par Adaptation Radicale - où le profond devient radical... Dans notre histoire politique passée et présente, il y a de la résonance. D'abord lorsqu'on entend "RADICAL" , cela évoque le radicalisme , pour les références anciennes c'est un mouvement et même un parti politique - aujourd'hui cela résonne plutôt avec Terrorisme, Jihadisme, extrémisme religieux...

Alors couplé avec "écologie" que recouvre cette radicalité ? Quels liens ou quelles ruptures avec la conception d'une "Deep ecology (écologie profonde)" ?

Voici quelques sources pour notre réflexion :

Frédéric Dufoing (Auteur) Paru en mai 2012 - https://www.nonfiction.fr/article-5927-au-risque-du-politique-lecologie-radicale.htm

Radical.e !

Edito Depuis déjà longtemps pour certain.e.s d’entre nous, depuis quelques semaines seulement pour d’autres, nous avons une conviction. Elle est intime et effrayante. Nous avons pourtant choisi de l’affronter, de nous y confronter ensemble au sein de l’Adaptation Radicale Francophone (ARf). Cette conviction pourrait se résumer en quelques mots, même si elle diffère en fonction des sensibilités et que tou.te.s n’auraient pas choisi ces mots là : le monde tel que nous le connaissons va très bientôt changer profondément, nos repères vont être bousculés, nous allons être bousculés, sans ménagement.

Nous avons conscience qu'on ne peut pas réellement se préparer, que ce qui nous attend dépasse certainement ce que nous pouvons imaginer. Nous ne savons pas comment cela va se passer, ce qui va arriver et dans quel ordre. Un crash économique, un autre virus mondial, un cataclysme météorologique, des pénuries graves, des famines, des violences civiles, des guerres, des cygnes noirs qui pourraient changer la donne très rapidement (telle la Covid 19).

Non, c'est vrai, nous ne savons pas.

Notre mouvement est issu de celui crée par Jem Bendell qui s'appelle "Deep Adaptation". Une traduction moins littérale en français a été choisie. Au terme de "Profonde" qui ramenait un peu plus au versant émotionnel de la question, a été préféré celui de "Radicale" qui intégrait un côté un peu plus pragmatique et pratique (sans oublier par ailleurs l'accueil des émotions suscitées par cette prise de conscience et les états psychologiques qui en découlent).

Oui, c'est bien d'une adaptation radicale dont il est question. En premier lieu parce que radicale s'entend ici comme "à la racine", une adaptation qui ne pourra se contenter d'être superficielle et arrangeante, une adaptation qui devra être sincère et qui devra prendre en compte tous les aspects de nos sociétés. Une adaptation qui nous oblige à tout remettre à plat et à nous interroger sur les fameux 4 R de la Restauration, du Renoncement, de la Réconciliation et de la Résilience. Il s'agit bien de questionnement autour de ces thèmes et non de réponses toutes faites. Ce sont, pour ARf, des points d'ancrage dans notre démarche d'adaptation. D'autres voient, regardent et critiquent l'adaptation comme une acceptation muette de ce qui arrive, comme un appel à ne plus lutter.

Au sein de l'ARf pourtant, beaucoup se battent dans les associations et les mouvements pour le climat, dans des partis politiques ou des regroupements citoyens, et ce avec beaucoup d'énergie. Chaque dixième de degré compte, chaque prise de conscience est une victoire, chaque avancée sociale est importante pour des populations et des écosystèmes déjà en souffrance sur bien des points.

Nous œuvrons mais nous savons.
Nous ne nous mentons plus, cela ne suffira pas.

Il y a tellement de choses auxquelles penser, par quoi commencer d'ailleurs ? Comment faire ? Au risque de vous décevoir et même si beaucoup travaillent et avancent sur des pistes "pratiques", nous ne savons comment faire pour que celles-ci se généralisent. Nous voyons ça et là des initiatives qui nous réchauffent, qui nous donnent du courage et que nous prenons plaisir à diffuser mais, ça ne suffira pas.

Nous aurons moins d'énergie, moins de nourriture, moins de confort, moins de soins, moins de moyens de transports et de communications, même si la chronologie et l'ampleur restent inconnues.

Fort.e.s de cette conviction, nous souhaitons créer des groupes locaux sur les territoires ou intégrer ceux qui existent déjà et faire du lien, encore et toujours. Pour ne pas être seul.e face à ce qui arrive, pour créer ou renforcer des réseaux d'entraide, pour faire ce que nous pouvons et continuer à réfléchir ensemble, à rendre les changements inéluctables humainement plus acceptables, plus intelligemment assimilés et pourquoi pas trouver du plaisir à tout cela ?
Oui, nous aimons nous retrouver, discuter, analyser le monde et c'est essentiel !

L'étape suivante se fera avec vous, dans des éco-lieux, en ville autour de jardins partagés ou de café-collapso, à la campagne en tentant d'être plus autonomes et mieux intégrés en réseaux locaux, en visio à un rendez-vous que nous nous serons fixés ou à travers ce que vous allez proposer !

L'étape suivante sera "radicalement" différente parce que ce à quoi nous aspirons est à inventer.
Nous ne pourrons y arriver sans rebattre "radicalement" les cartes, de façon inclusive, non-violente et bienveillante.

L'étape suivante c'est vous !

Radicalement vôtre.


Pour contribuer à cette étape suivante ...


C'est possible aussi lors de nos rendez vous réguliers (les webpapotages, les feux de camp, les rencontres mensuelles de l'AR) ou à travers ce que vous allez proposer ! Au travers aussi vos témoignages et expériences d'adaptation radicale (rendez-vous ici : Vos témoignages, comme celui de Jean Christophe Anna de l'Archipel du Vivant ici : Radical, vous avez dit radical ! Jean Christophe Anna

Donc oui à nous d'agir, comme on le lit dans cet article de Reporterre : Les entreprises privées ont saboté la COP26 ? À nous d’agir où le travail de l'Adaptation radicale est cité.
edito_logoar.png
Mots clés
etencoreunrfaireetdefairelescouts_arton23795-a9a78_50pc.jpg
Accès public, Une, ARf-infos
Date mise en ligne 29.10.2021 - 17:15

Et encore un R... Faire et défaire , les coûts de la Restauration....

Résumé Une enquête de Reporterre en 4 volets :

Restaurer les écosystèmes dégradés est l’un des défis pour l’avenir, selon l’ONU. Des projets ambitieux, tant humainement que financièrement, mais nécessaires pour rendre à la nature son territoire. La preuve à Sarcelles, Marseille et sur le Rhône.
[1/4 Réparer la nature, l’autre urgence écologique] - Alors que le vivant s’effondre, la restauration écologique apparaît comme le seul rempart capable de « renaturer » à long terme les espaces dégradés. Des projets à Sarcelles, à Marseille ou sur le Rhône, ont déjà permis à la diversité de la vie de reprendre ses droits. Mais peut-on vraiment réparer ce qu’on a détruit ? Et comment aller plus vite ? Enquête en quatre parties.
faceauchaosclimatiqueladaptationradicale_nelaisserpersonnedecote_noone_20211015110602_20211015090755.jpg
Accès public, Une, ARf-infos
Date mise en ligne 20.10.2021 - 06:52

Face au chaos climatique, l’adaptation radicale c’est aussi ne laisser personne de côté

Résumé L’Adaptation radicale ( #DeepAdaptation ) est un mouvement de réponse à la crise climatique et à la dégradation de l’environnement qui s’articule autour de 4 questions (Résilience, Renoncement, Restauration, Réconciliation) et de 3 valeurs (compassion, curiosité, respect)

Pour le 17 Octobre 2021, journée internationale du refus de la misère, nous tenons à nous exprimer par un texte soumis à la co-signature consultable ici :
Mots clés
ladecroissanceprospereseulmoyenderendre_2021-11-19-06_35_17-screenshot_20211119_053150_com.android.chrome.jpg-photos.png
Accès public, Une, ARf-infos
Date mise en ligne 19.11.2021 - 05:39

La décroissance prospère : seul moyen de rendre le futur désirable ?

Résumé Alors que l’urgence écologique menace plus que jamais les conditions mêmes de la vie sur Terre, la décroissance prospère, soit une décrue du PIB associée à une gestion collective des communs, apparaît comme le seul chemin sociétal permettant d’assurer un avenir pérenne à l’espèce humaine.
Billet Accélérer à tout prix sans réfléchir une seule seconde à la direction prise par la société relève d’un criant manque de vision sur l’avenir. Gaver nos concitoyens d’objets connectés les rendant souvent malheureux, car il faut bien innover pour vendre, en détruisant les dernières ressources naturelles, est-ce vraiment là le seul projet de société viable ?

Certains citoyens, activistes comme chercheurs, tentent au contraire de réfléchir au sens à donner au progrès dans une perspective de respect des écosystèmes et d’un plus grand partage de la valeur. Souhaiter un modèle sociétal respectueux de la Nature, donc forcément décroissant, c’est avant tout se poser la question du sens que l’on donne aux activités économiques.

https://usbeketrica.com/fr/article/la-decroissance-prospere-seul-moyen-de-rendre-le-futur-desirable
larevolutiondelaconsciencedunous_2021-10-26-16_12_07-233-olivier-maurel-_-la-revolution-du-nous-metamorphose,-eveille-ta-conscien.png
Accès public, membres, Une, ARf-infos
Date mise en ligne 29.10.2021 - 17:02

La révolution de la conscience du Nous

Résumé Anne Ghesquière reçoit dans Métamorphose Olivier Maurel, spécialiste en intelligence collective, fondateur de co-gîtons, facilitateur et formé à la Communication NonViolente .Et si votre éveil de conscience personnel pouvait être porté par le NOUS, par le lien à l’autre, le collectif ? En ces temps de grande mutation, de grande Métamorphose, il est bon de resserrer nos liens pour se rendre compte comme dit le proverbe que « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Olivier Maurel est convaincu des bienfaits du “Nous”,

de notre capacité à créer des espaces où peut s’exprimer l’intelligence collective et s’opérer des transformations.
lesentreprisespriveesontsabotelacop26a_les-entreprises-privees-ont-sabote-la-cop26_-a-nous-dagir.png
Accès public, Une, ARf-infos
Date mise en ligne 19.11.2021 - 06:58

Les entreprises privées ont saboté la COP26 ? À nous d’agir

Résumé Les entreprises privées ont saboté la COP26 ? À nous d'agir
Dénonçant l’influence des entreprises à la COP26 et l’échec de ce sommet, quelque 200 universitaires internationaux demandent dans cette lettre de prendre des « décisions plus radicales ». Et appellent à une « révolution verte » face à l’urgence climatique.
Billet Plus de 200 universitaires du monde entier ont critiqué la mainmise des entreprises sur le sommet climatique de Glasgow et appellent à une véritable « révolution verte » pour atténuer l’effondrement des sociétés. Après la publication du projet de décision globale de la COP26 de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), ils ont signé une lettre publique. La liste complète des signataires, issus de plus de trente pays, figure ci-dessous.

https://reporterre.net/Les-entreprises-privees-ont-sabote-la-COP26-A-nous-d-agir
Mots clés

24/11 - Rencontre mensuelle de l'AR - Le Climat ou la Vie ?

Description Rencontre avec Jean Christophe Anna de l'Archipel du Vivant , auteur de "Le Climat n'est pas le bon combat" et de "Écrivons ensemble un nouveau récit pour sauver la vie " (novembre 2021)". Jean Christophe met en avant la sauvegarde de la Vie. Peut-on choisir entre la vie et le climat ? La transition est-elle morte ? Quelle révolution pour la Vie ?
Quel nouveau récit pour sauver la vie ?
Autant de questions que nous lui poserons....


Le lien zoom pour la rencontre : https://us06web.zoom.us/j/86049890646
Début de l'événement 24.11.2021 - 19:30
Fin de l'événement 24.11.2021 - 21:30
Site Web https://adaptationradicale.org/yeswiki/?InscriptionEvenement
rencontremensuelledelarleclimatoulav_rencontres-en-ligne-jc-anna.png

22/09 - Sortie cinéma : une fois que tu sais

Description Confronté à la réalité du changement climatique et à l’épuisement des ressources, le réalisateur Emmanuel Cappellin prend conscience qu’un effondrement de notre civilisation industrielle est inévitable. Mais comment continuer à vivre avec l’idée que l’aventure humaine puisse échouer ? En quête de réponses, il part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici ou Susanne Moser. Tous appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible.

Une odyssée qui touche à l’intime et transforme notre regard sur nous-même et sur le monde pour mieux construire l’avenir.

Une fois que tu sais, qu’est-ce qu’on fait ? Du film à l’action

Pour donner envie d’agir face aux effondrements en cours, un accompagnement est offert au public avec des animations dédiées dans les salles et un Guide de 150 actions concrètes. Plus d’informations sur racinesderesilience.org.

Découvrez également la campagne Zone Sauvage de l’organisation « On Est Prêt » , partenaires actifs du film d’Emmanuel Cappellin

https://www.nourfilms.com/cinema-independant/une-fois-que-tu-sais/
Début de l'événement 22.09.2021
Fin de l'événement 03.10.2021
Site Web https://www.nourfilms.com/cinema-independant/une-fois-que-tu-sais/
sortiecinemaunefoisquetusais_unefoisquetusais.jpg
Mots clés
titre_la-lettre-du-mouvement-colibris-novembre-2021.png
Accès Une, ARf-infos
Date mise en ligne 10.11.2021 - 09:23

Objectif - une transition systémique et radicale !

Résumé La lettre d'information de Novembre des Colibris est en écho de notre volonté de transition systémique et radicale...
Billet

Faire ensemble n'est plus une option !


À l’occasion de l'ouverture de la COP26 aujourd'hui à Glasgow en Écosse, l’Organisation météorologique mondiale a émis un nouveau bulletin alarmant : les concentrations de gaz à effet de serre sont au plus haut dans l’atmosphère, et l’Amazonie perd de sa capacité à absorber le CO2. Résultat : « Si nous continuons à utiliser les ressources fossiles de manière illimitée, nous pourrions atteindre un réchauffement d’environ 4°C d’ici à fin du siècle ».
Assez ! N’attendons pas les puissances politiques et financières de ce monde mortifère pour agir. Une profonde mutation du système thermo-industriel est possible.

http://r.news.colibris-lemouvement.org/mk/mr/hdxoRasyC_rX18uqTQ_rwE-1IrLmwQSuVUrMU8JTrSqIBd5RNPmjm3VnJsmFWci4OfWJCIeV2936AqfzMiK663Eiuwnwr4N_mkqfaNX27YHImgrIcUhzjbApYUg5qIiW1t-baHMgCKtZIeu6wF7ZXUc
Mots clés

2/12 - Webpapotage de l'AR

Description Le webpapotage mensuel de l'Adaptation radicale du dernier jeudi du mois : un moment d'accueil et de partage, pour les "nouveaux", avec les "anciens"... Se présenter avec son humeur du moment, ses interrogations, ses perspectives...
Mais aussi commencer à se repérer, s'orienter et prendre sa place dans le mouvement. Echanger les informations et les préoccupations du moment...

L'accès à la salle ici : https://meet.jit.si/Adaptation
Début de l'événement 02.12.2021 - 20:30
Fin de l'événement 02.12.2021 - 22:30
Site Web https://meet.jit.si/Adaptation
webpapotagedelar_webpapotage.jpg
Mots clés
Filter :  4R  adaptation  anthropocène  arf  ARf-infos  cartographie  Cercle Comm  Cercle Gouvernance  cercle Tissserand.e.s  changement climatique  citton  climat  colibris  collapsologie  consommation  cop26  covid-19  décroissance  eco-anxiété  Eco-psycho  écolieux  écologie profonde  économie  écosystèmes  effondrement  féminisme  geo-ingénierie  giec  grandest  intelligence collective  jeunes  manuel  mooc  nous  nucléaire  numérique  PIB  radical  reliance  rencontres mensuelles  resilience  restauration  RSS  sociocratie  strasbourg  témoignages  Test  TQR  transition  UFQTS  vivant  web  webpapotage